La Piana Présente - Piano à 4 mains
Les événements organisés par La Piana

 

-----------------------------------------------------------------------------------

LA VIDEO DU CONCERT ICI

Viéo du concert Piano à 4 mains



Piano à 4 mains, Sarah Cabrol-Douat et Marina Kolomiytseva


L’Ecole de musique La Piana présente

 

 

Sarah Cabrol-Douat

&

Marina Kolomiytseva

 

Piano à 4 mains



Samedi 14 décembre


à 20h00


Chapelle Eugène Napoléon


254 rue du fg Saint Antoine


Paris 12ème 

 


Au programme :

 

Mozart, Brahms, Grieg
et Gershwin

-----------------------------------------------------------------------------------

Entrée libre dans la limite des places disponibles

-----------------------------------------------------------------------------------

Sarah Cabrol-Douat  Sarah Cabrol-Douat

D'origine australienne, Sarah gagne plusieurs prix dans son pays avant d'être remarquée à 15 ans et de poursuivre ses études au prestigieux conservatoire Tchaïkovski de Moscou dans la classe de Natalia Troull et Alexandre Strukov.

Sarah fait un détour par l'Allemagne où elle est l'élève de Tibor Szasz, passe par la France à l'Ecole Normale avec Germaine Mounier avant de s'envoler pour Londres où elle obtient un Master de Performance Musical du Royal Collège of Music.

Quand elle arrête son choix sur la vie à Paris, elle rencontre Natacha qui s'exclamera « Génial, j'ai rencontré une australienne qui a fait le Conservatoire de Moscou! ».

A la Piana, elle enseigne les bases par une pédagogie efficace tout en gardant très ancré la notion de plaisir, de connivence.

Cette connivence musicale, elle l'a également trouvé avec l'Arte Musical Trio, qui rencontre actuellement un vrai succès.

Les voyages, les expériences, l'enseignement, les concerts ont formé son sourire...

 

www.sarahcabroldouatpianist.com



Marina Kolomiytseva  Marina Kolmiytesva

 

Marina a traversé la Russie où elle a écumé les écoles prestigieuses notamment le Conservatoire Tchaïkovski de Moscou avec Eliso Varsaladez comme éminent professeur.
Elle devient concertiste en Ukraine et en Allemagne.
En 2000, Marina gagne le 1er prix et la médaille d'or lors de la « Sydney International Piano Competition ». Elle y reçoit également 4 prix spéciaux comme meilleure interprète des œuvres de List, une sonate de Beethoven, un concert de Mozart et un concert romantique. C'est également en Australie qu'elle enregistre son premier album avant de sillonner le pays en solo avec orchestre.
Elle entreprend ensuite une tournée mondiale avant de revenir en Russie où elle enseigne au Conservatoire de Moscou.
Mais l'envie de voyager et de jouer ne la quitte plus. Elle s'installe à Paris, se perfectionne à l'Ecole Normale et travaille aujourd'hui à la Piana. Une vie de récital et d'enseignement !
Il faut « inspirer » pour transmettre l'indépendance, la capacité et le savoir faire.
Marina c'est un regard, une voix, un souffle, une âme russe...

-----------------------------------------------------------------------------------
PROGRAMME DU CONCERT

Mozart

Sonate pour piano à 4 mains en Ut majeur, KV 521 (1787)

[ Allegro - Andante – Allegretto ]

 

Mozart compose ses premières pièces pour piano à quatre mains dans le cadre intime du duo qu’il forme avec sa sœur Maria Anna (Nannerl) ou, comme le dit le journal Public Advertiser du 21 février 1765, dans le cadre des concerts que donnent « The little Composer and his Sister ». Le petit compositeur Mozart a 8 ans et sa sœur en a 12 lorsqu’ils donnent ensemble une tournée de concerts à Londres avec, entre autres, ces pièces pour quatre mains.
Rappelons que la sonate pour piano à quatre mains est un genre nouveau à cette époque. Ce genre va très vite prendre la dimension du génie de Mozart qui en fixe les règles et les exigences de qualité. Les sonates en Fa majeur KV 497 (1786) et en Ut majeur, KV 521 (1787) en sont de merveilleux exemples, qui inspireront les compositeurs des générations suivantes.

La sonate en Ut majeur KV 521 – qui sera jouée ce soir – sera la dernière du genre chez Mozart.

Elle est strictement contemporaine de la création à Prague de Don Giovanni (le 29 octobre 1787). La même année, Mozart crée aussi : le Quintette à cordes en ut majeur KV 515, le Quintette en sol mineur KV 516 et la Sonate pour piano et violon no 42 KV 526.

 

 

Brahms

Danse Hongroise n° 1 en sol mineur

[ Allegro molto ]

Parue en 1869 dans sa version pour piano à quatre mains.

Cette danse hongroise fut orchestrée de la main du compositeur avant d'être plus tardivement arrangée pour piano seul.

On s'étonnera peut-être que les danses hongroises ne portent pas de numéro d'opus : c'est Brahms lui-même qui s'y opposa, se considérant comme un simple « arrangeur de danses populaires hongroises ».

On a tous en mémoire le premier thème de cette danse. Il est construit sur 6 mesures découpées en 4 + 2. Les quatre premières mesures sont écrites sur un rythme de noire pointée-croche et les deux suivantes sur deux blanches liées : serait-ce la « recette » d’une œuvre à succès ?

Brahms - 6 mesures.jpg



Grieg - Extraits de Peer Gynt

 

La farce satirique écrite (en vers) par Ibsen en 1867 puise largement dans l'imaginaire collectif des traditions populaires et des contes de Norvège. Peer est un jeune fanfaron norvégien paresseux et dégénéré qui va se lancer à travers le monde dans un périlleux voyage à la recherche de son identité. Une recherche insensée qui ressemble très souvent à une fuite en avant… Ce voyageur – qui n’a rien à voir avec le Candide de Voltaire (même si l’argument peut y faire penser) – est en fait un menteur profondément égoïste, lâche et irresponsable, dévoré par l’ambition et l’orgueil et dont le comportement se résume par un refus acharné de la réalité.

 

Des vingt-trois tableaux de cette pièce (en 5 actes) dont il a écrit la musique scénique, Grieg n’en retiendra que huit qu’il arrangera et orchestrera en deux suites. La suite n° 1, op. 46, a été écrite en 1888. La deuxième suite paraît en 1891.

 

Les trois premiers extraits que vous entendrez appartiennent à la Suite n° 1

 

« Au matin »

 

Le morceau ouvre, comme un prélude, la Suite n° 1. C’est probablement l'un des plus connus de Grieg.

Comme indication de tempo, Grieg a écrit : Allegro Pastorale. La danse est écrite en 6/8.

La tonalité : Mi majeur.

 

« La danse d'Anitra »

 

Peer est devenu marchand d’esclaves dans une Afrique de légende. Il est très riche. Mais, lassé de sa propre débauche, il projette un retour au pays natal.

Son navire fait naufrage au cours d’une tempête. Peer le naufragé a tout perdu. Il ne fait plus que survivre. Après de multiples épisodes, Peer se découvre une foi naissante. Attaqué par des trolls, il se retrouve seul dans le désert. Il sera pourtant sauvé par la découverte d'une oasis. A peine remis de son aventure, Peer visite l'Arabie où il séduit la fille d’un chef bédouin : la belle Anitra. Amours malheureuses : la belle lui volera ses derniers biens…

Indication de tempo : Tempo di mazurka.
La pièce est écrite en ¾.

Sa tonalité : La mineur.

 

 

« Dans l'antre du roi de la montagne », le récit d’une course-poursuite…

 

Peer Gynt a fui son village, mais il est toujours en Norvège. Après avoir séduit l'une des filles du légendaire roi des montagnes, il se retrouve dans un monde de gnomes, de trolls et de démons. Sa vie est en danger. Il est à nouveau forcé de s’enfuir…

La musique est ici essentiellement descriptive, dans son jeu d’imitation de la démarche de Peer, ses pas précautionneux quand il cherche à se dissimuler, les poursuites endiablées des gnomes et des trolls, et pour finir, la course effrénée et libératrice de Peer hors de la grotte où il s’était caché…

Le thème est en si mineur, Sempre staccato et double piano. Regardons les quelques premières mesures : la basse martèle une suite de Si et de Fa#, qui s’accélère…
Les indications de tempi : Alla Marcia et Molto Marcato, Più Vivo, Stringendo al fine.

 

Capture d’écran 2013-11-20 à 00.17.56.png

 

 

« La Chanson de Solveig » termine la suite n° 2

 

Au début de la pièce, Solveig est promise à Peer Gynt qu’elle doit épouser. Solveig, qui est le symbole même de la vertu et de la fidélité, sera très tôt délaissée par son versatile fiancé… Pourtant, Peer ne l’oublie pas vraiment…

À la fin du voyage, au moment où Peer va rendre son dernier soupir, Solveig – l’éternelle fiancée – lui murmure avec tendresse : « Ton voyage est fini, Peer, tu as enfin compris le sens de la vie, c'est ici, chez toi, et non pas dans la vaine poursuite de tes rêves fous à travers le monde, que réside le vrai bonheur. »

 

Il s’agit d’une chanson d’amour : Solveig chante qu’elle attendra Peer Gynt toute sa vie, jusqu’à ce qu’il revienne…

Indication de tempo : Andante - Allegretto Tranquillamente

 

 

 

Gershwin - Rhapsody in Blue, 1924.

Gershwin a 26 ans quand il compose cette œuvre dont le genre semble « hybride » (elle se situe quelque part entre la musique classique et le jazz). La forme adoptée est la rhapsodie, une œuvre concertante, certes, mais – contrairement au concerto - elle ne comporte qu'un seul mouvement. La Rhapsodie in Blue a été jouée pour la première fois lors d’un concert intitulé An Experiment in Modern Music le 12 février 1924 à l'Aeolian Hall de New-York. Paul Whiteman, qui était le commanditaire de l’œuvre, dirigeait l’orchestre. Gershwin était au piano.

 

Le manuscrit original est écrit en quelques semaines, pour deux pianos. C’est Ferde Grofé (l’arrangeur de Whiteman) qui écrivit les arrangements pour l’orchestre (il le fera également pour le Concerto en Fa).

 

Les premières mesures donnent d’emblée la couleur : un trille sur le Mib est suivi d'un legato de 17 notes (jouées comme un glissando). Pour la petite histoire, l’idée du glissando « poussé » était l'idée du clarinettiste de l'époque. Il la proposa à Gershwin lors d’une répétition. Gershwin l'adopta aussitôt et ajouta le soir même l’annotation sur la partition.

 

Gershwin vivait assez mal son rôle d’« essayeur de prêt à chanter » pour une maison d’édition de chansons qui lui refusait ses propres compositions. Avec sa Rhapsody in blue, il signe une œuvre magistrale qui démontre son immense talent…

 

gershwin_raphody001.jpg

 
 Avec l'aimable collaboration de Monsieur Guy DECLERC
 
-----------------------------------------------------------------------------------




 L’École de Musique La Piana

Avec des professeurs de tous horizons, La Piana prodigue un enseignement spécifique et efficace. Elle transmet depuis 2004 des valeurs humaines et musicales à la mesure de son ambition : le plaisir sous toutes ses formes musicales.


-----------------------------------------------------------------------------------

Juste Un Piano Concert organisé par l’École de Musique La Piana
avec le soutien de la Mairie du 12e arrondissement de Paris,
de la société “Juste un piano”
et de la Fondation Eugène Napoléon.

Mairie du XIIeme Arrondissement de Paris
-----------------------------------------------------------------------------------


Pour télécharger l'affiche du concert  l'affiche

Pour télécharger le programme au format PDF télécharger le programme

Pour télécharger au format PDF, le complément au programme sur les Oeuvres

Si vous n'arrivez pas à lire ces fichiers, téléchargez le logiciel gratuit Adobe Reader